© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

dimanche 27 novembre 2016

REVUE A PHALA, N° 3, Présentation par Richard WALTER, INFOSURR (Actualités du surréalisme et ses alentours) N°122, novembre-décembre 2015




Patrick Hughes, Illustration Palm Door, 1998
INFOSURR n°122



INFOSURR
44 rue du faubourg Saint Jean
45000 Orléans

Courriel/mail : bulletin//infosurr.net
(A noter : remplacer le signe // par @)


SITE → ici

• BULLETIN INFOSURR N°122, novembre-Décembre 2015, 5 € (Parution 22/09/2016).
• ABONNEMENT ANNUEL au bulletin infosurr (6 Numéros) → ici

◘ _ ◘



~ A PHALA ~


par Richard Walter


De plus en plus fort ! Le n°1 publié en 1967, le n°2 en 2013 (cf. Infosurr, n°106). Pour le « Carnaval 2015 », voici le tome 3. Alors que le n°2 avait 408 pages, le n°3 est carrément en deux épais volumes au format «  lettre US », de 352 et 368 pages. Plus de 700 pages de lectures !!! Nous sommes en face du même phénomène que pour le n°3 d'Hydrolith (cf. Infosurr, n° 120) : des objets de plus en plus massifs, avec nombre de textes, d'illustrations et de photographies, diffusables facilement via internet. On ne pourra pas dire que le surréalisme n'inspire plus, ne produit plus rien. C'est encore un sommaire riche et diversifié. Le lecteur ne peut en faire le tour en une seule fois. Il faut y revenir plusieurs fois, lire un article, refermer la revue, ré-ouvrir plus tard. Nous sommes dans la tradition de l'almanach (ou du livre de chevet), avec une lecture non en continu mais en feuilletage. Alors forcément pour chaque lecteur des choses sont plus passionnantes que d'autres, histoire de sensibilité.

La revue a une forte propension à célébrer l'érotisme – un des thèmes de prédilection de Sergio Lima, l'infatigable inspirateur d'A Phala. La couverture (identique aux deux tomes) présente le postérieur dénudé d'une charmante dame, offert dans une pose provocante. La transgression et la « rupture inaugurale » sont les thématiques du numéro et elles sont placées sur l' « arco de eros » (l'arc érotique selon Sergio Lima). Pour donner le ton du numéro, Sergio Lima livre un essai sur le fétichisme du corps objet, avec illustrations de naïades de Busby Berkeley, photographies de films pornographiques et reproductions d’œuvres de Marcel Mariën, Jean Benoît, Hans Bellmer, Pierre Molinier.

Une vraie découverte pour moi, le tome 1 présente de nombreuses photographies de deux artistes que je ne connaissais pas : les nus mystérieux à force de simplicité d'André de Dienes (et la belle série de « Western nudes » et des « naturels nudes » dans des paysages tellement naturels et désincarnés qu'ils en deviennent abstraits) et les photographies de Günther Blum à l'esthétique plus provocante avec sous-vêtements sexys et accessoires, mais qui elles aussi finissent par dériver dans un onirisme des plus étranges.

La mise en page est très sobre, les textes sont publiés de façon très aérée, les images sont reproduites en grand. Il y a vraiment l'espace pour savourer ou questionner. Mais la revue est imprimée avec du texte en blanc sur fond noir – il fallait oser ! - ; ce parti pris du fond noir est très réussi, il provoque une expérience de lecture troublante surtout avec les images érotiques dont l'écrin noir fait ressortir encore plus leur impact émotionnel et pour beaucoup d'entre elles leur charge mystérieuse.

Le lecteur retrouve forcément des noms ou des expériences déjà décrites dans Hydrolith, comme l'activité de créations collectives du « Cabo Mondego – Section of Portuguese surrealists ». Mais il y a aussi d'autres présences précieuses -toujours selon une sensibilité toute personnelle- comme les mots de Guy Cabanel ou les étranges formes dessinées par Kathleen Fox.

Le deuxième tome donne des nouvelles de ceux qui s'inspirent du surréalisme aujourd'hui. Il n'y a pas de nouveaux lieux découverts comme avec le groupe surréaliste turc Hydrolith mais mais il y a nombre de signatures que nous retrouvons souvent dans les recensements d'Infosurr. Les contributions sont classées par lieu géographique et dans leur langue : São Paulo, Paris, Amsterdam, Londres, côte Ouest des USA, etc. C'est l'occasion d'admirer de belles choses trop rarement en circulation. Nous avons même des nouvelles de Vancouver (Greg Simpson, Pnina Granirer et Martin Guderna, fils de Ladislav, l'éditeur de la trop oubliée revue Scarabeus).

Dans la section néerlandaise, je remarque les beaux dessins du regretté Schlechter Duvall et je suis toujours impressionné par le fait que les Hollandais sont remarquablement multilingues. A Phala enchaîne ainsi un poème en français de Pieter Schermer, un en anglais de Hans Plomp puis un autre en portugais par Wijnend Steemers. Et le néerlandais ? Cette revue a d'ailleurs la particularité d'enchaîner portugais, anglais, italien et français. L'érotisme ne peut être que plurilingue. A phala en est une magnifique preuve.
R.Walter


A phala, « Revista do movimento surrealista », n°3, « Almanaque tendo por temas – a ruptura inaugural e corpo / transgressao »
[Amanach ayant pour thèmes la rupture inaugurale et la transgression du corps], 2 volumes, São Paulo (Brésil), avril 2015. Par Sergio Lima, Miguel Pérez Corrales, Miguel de Carvalho.
vol. I : 350 pp., vol. II : 360 pp., 21,5 x 28cm. , env. 550 illustrations en N&B, 35€ par volume.] 

Disponible sur le site lulu.com :
► Vol. I :  → ici              ► Vol. II : → ici




° °

R A P P E L  


Annonce / SOAPBOX N°64, automne 2016 : 

EXPOSITION INTERNATIONALE DE COLLAGES SURRÉALISTES «  A LA LUZ DE LOS CASTILLOS VITRIFICADOS », MUSEE MUNICIPAL SANTOS ROCHA DE FIGUEIRA DA FOZ (PORTUGAL) 


du 17/09 au 31/12/2016


Parmi les exposants 

Sergio Lima (Directeur de la revue A Phala, poète et artiste), Miguel de Carvalho, Jean-Pierre Paraggio, Guy Girard, Kathleen Fox, Cabo Mondego Section of Portuguese Surrealism, etc. → compte rendu ici


° °



~ AUSSI AU SOMMAIRE ~


INFOSURR N°122


◘ NOTICES ◘



Guy GIRARD à propos du beau recueil de Joël GAYRAUD, Ocelles, illustré par l'artiste surréaliste Virginia TENTINDO, Collection de l'Umbo, Toulouse, novembre 2014. 
Description : Infosurr, n° 118, p. 10.

« La lumière de l'image, qui rend la poésie surréaliste si particulièrement éclairante, n'est-elle que celle d'une étincelle captée dans les hautes chambres de l'esprit ? Pour Joël Gayraud, elle pourrait aussi bien être « Un éclat de phosphore / À la pointe / Des cils ». Et tout autant celle de ces 48 ocelles qui luisent et germent sur la fourrure électrisée d'un léopard qui, sur les « Sentiers de lune / où courent les loups / et la fleur fée », aura été le familier de Basho, Malcolm de Chazal et Pierre Peuchmaurd. Parues dans la Collection de l'Umbo, animée par Jean-Pierre Paraggio, ces « Ocelles » sont illustrées de dessins de Virginia Tentindo qui également a réalisé un objet surréaliste pour chacun des 10 exemplaires de tête ».
(G. G.)

RAPPEL : compte rendu de l'ouvrage → ici



Laurens VANCREVEL à propos de :
l'ouvrage de Peter OVERTON, Waterloo & Elsewhere [Waterloo & ailleurs], « Collection of photographs with accompanying captions that build into a verbal-visual poem », Leeds (Royaume-Uni), Surrealist ed., novembre 2015.
du numéro spécial de la série Cuadernos [Cahiers], publiée par le Centre d'études du surréalisme à Famalicão (Portugal), et dédié au poète António Maria Lisboa (1928-1953).
La revue Infosurr présente une illustration réalisée par le poète.



◘ ARTICLES ◘



Michel LEIRIS par Dominique Rabourdin
Alain-Pierre PILLET par Guy Girard
► Présentation, par Laurens Vancrevel, de la Revue canadienne LA VERTÈBRE ET LE ROSSIGNOL, N°3.
Revue lancée par le poète David Nadeau qui, pour ce numéro, avait invité au début de 2014 un grand nombre de surréalistes dans le monde entier à lui envoyer des contributions. Il a reçu une avalanche de réactions venant de divers horizons (USA, Canada, Chili, Brésil, Angleterre, Roumanie, France, Pays-Bas).
« SURRÉALISME SOCIAL» / Waldemar FYDRYCH, par Laurens Vancrevel.
J. Karl BOGARTTE, artiste visuel et poète surréaliste, par Laurens Vancrevel.
Patrick HUGHES par Michel Remy
RECENSEMENT de nombreuses expositions (2015-début 2016) et publications.                                                                                                                                                                                                   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire