© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

mercredi 23 décembre 2015

« ILIAZD, LE XXe SIECLE D’ILIA ZDANEVITCH », Musée National des Beaux-arts Pouchkine de Moscou, 14 décembre 2015 au 14 février 2016 - ◘ - PARUTION : Régis GAYRAUD, Iliazd en portraits et en dessins, Moscou, 2015, Éditions Guiléia /Iliazd-Club



₪   L'EXPOSITION  ₪


ILIAZD

LE XXe SIECLE D’ILIA ZDANEVITCH


Dans les collections particulières et les musées
de Russie et de France


Régis Gayraud, professeur de langue et littérature russes, spécialiste d’Iliazd (auquel il a consacré une thèse de doctorat ) a contribué à organiser, en tant que conseiller scientifique, cette première exposition consacrée à Iliazd en Russie, qui comporte un grand nombre de documents inédits récemment découverts dans les archives françaises et russes, et la collection complète des livres du poète-éditeur.


Il s'agit de la plus complète exposition Iliazd organisée à ce jour depuis l’exposition du MNAM Centre Pompidou en 1978. 





ILIAZD par Alberto Giacometti
Les Douze portraits du célèbre Orbandale (1962)



◘ Inauguration officielle de l’exposition : Musée national des beaux-arts Alexandre Pouchkine 12 rue Volkonka, le 14 décembre 2015 à 16h00.


Le Ministère de la Culture de la Fédération de Russie
Le Musée national des Beaux-Arts Alexandre Pouchkine

Vous invitent
Au vernissage de l’exposition

ILIAZD
LE XXe SIECLE D’ILIA ZDANEVITCH

Dans les collections particulières et les musées
de Russie et de France





Régis Gayraud (au centre), exégète de l'œuvre d'Iliazd,
lors du vernissage de l’exposition
Source photo : ICI 


◘ Réceptions au Musée Pouchkine et dans les salons de Chanel Russie, partenaire de l’exposition.

◘ Conférences : Colloque « le Siècle d’Iliazd », les 16 et 17 décembre.

◘ Un catalogue de 300 pages (responsable scientifique : Régis Gayraud) est publié à l’occasion aux éditions Vita Nova.



Musée National des Beaux-arts Pouchkine de Moscou 

14 décembre au 14 février 2016

Exposition ouverte de 17h00 à 21h00
Galerie des arts d’Europe et d’Amérique
XIX-XX siècles
14, rue Volkhonka


◘ Musée Pouchkine → ICI







Maximiliana* ou l’exercice illégal de l’astronomie ;
Collaboration de Iliazd et Max Ernst, sur des données
de l'astronome allemand Ernst Wilhem Tempel (1821-1889)

Source photo : Musée national des beaux-arts Alexandre Pouchkine


* 8 mars 1861, découverte par Tempel de la planète (65) Maximiliana (devenue plus tard Cybèle)






Détail, Maximiliana ou l’exercice illégal de l’astronomie.
Données d’Ernst Wilhem Tempel, 
mises en lumière par Iliazd,
eau-forte et écriture automatique de Max Ernst. 1964

Source photo → ici



«  […] Les astres, chez Iliazd, restent ces signes du destin qu’ils sont depuis que l’homme, du seuil de sa grotte a observé avec angoisse la chute d’une étoile. Les carnets intimes d’Iliazd sont remplis de cartes du ciel, d’horoscopes […]. L’astrologie, comme la numérologie, est la grande affaire qui occupera Iliazd pendant la vie solitaire qu’il s’est formée après l’échec de son incursion dans Dada jusqu’à sa résurrection grâce aux éditions d’art.

[…] Quand Iliazd découvrit Tempel, les persécutions qu’il subit, les conditions dans lesquelles il trouva l’étoile Maximiliana, nul doute qu’il vit en lui un frère de Monluc, de Roch Grey, de tous ces individus libres et laissés pour compte qu’il n’eut de cesse de célébrer. Mais il y vit aussi sûrement un signe reçu des astres. Pour définir poétiquement le langage d’outre-entendement, « zaoum », que lui et quelques autres avaient exploré dans leur jeunesse, les poètes de cette tendance l’appelaient souvent « langue des étoiles ». Cet appel des astres, il le transmit en offrant à Max Ernst d’illustrer son ouvrage. Hasard objectif, destinée inscrite dans les noms mêmes, pour Iliazd rompu au jeu des palindromes, il n’y avait pas d’hésitation: Max Ernst (anagramme de Stern, « l’étoile ») se devait d’orner les textes d’Ernst-Wilhelm Tempel sur l’étoile Maximiliana qui portait son prénom ».


Régis Gayraud, à propos de l’origine du projet Maximiliana → ICI



► Emission de la télévision russe : Régis Gayraud parle de l'actuelle exposition de Ilia Zdanévitch.

 L I E N : http://www.1tv.ru/news/culture/298250



₪  P A R U T I O N ₪



~ Régis GAYRAUD ~








Régis Gayraud, Iliazd en portraits et en dessins, 
Moscou, 2015 -
Éditions Guiléia /Iliazd-Club, 188 p. , 99 illustrations.



Tout au long de sa vie – en Russie, en Géorgie et en France - Iliazd (Ilia Zdanevitch, 1894-1975), poète futuriste, romancier, dessinateur et éditeur d'art, a été portraituré par bien des artistes, tels M. Le-Dantu, N. Pirosmani, R. Delaunay, G. de Chirico, A. Giacometti, L.Survage, P. Picasso, J. Miró et nombre d'autres moins connus. Ces portraits, œuvres de plus de 40 auteurs différents, sont ici accompagnés de commentaires détaillés, comprenant l'histoire de leur création et de nombreux détails de la vie d'Iliazd et de ses peintres.

► Source SOAPBOX N°41


Éditions Guiléia. Commandes en ligne : www.hylaea.ru




◘ Régis Gayraud est le spécialiste du poète, historien d'art et éditeur russo-géorgien Ilia Zdanevitch, dit Iliazd, qu'il a traduit en français et édité en langue originale à Moscou. Il lui a consacré une thèse de doctorat et dirige, depuis 1990, la rédaction des Carnets de l'Iliazd-Club, revue savante àcomité de lecture international, et à publication irrégulière (8 numéros parus).

Quelques-unes de ses publications à propos d'Iliazd :
• Iliazd : chronologie sommaire, par Hélène Iliazd et Régis Gayraud, [chez l'auteur], 1984
• Iliazd, Le Ravissement, éd. Alinéa, 1987
• Iliazd, Lettres à Morgan Philips Price, éd. Clémence Hiver, 1990
• Iliazd/Livres, catalogue de l'exposition, 29-30-31 mai 1993, Cagnes-sur-Mer : L'Art à la page
• Iliazd, Ledentu le Phare, suivi de : Régis Gayraud, Promenade autour de « Ledentu le Phare », Paris, éd. Allia, 1995
• Iliazd et ses peintres , Paris, Carnets de l’Iliazd-Club n°4, 1997
• Iliazd-Dimitri Snégaroff, Correspondance croisée en vers, in Les Carnets de l'Iliazd-Club, n°7, IliazdClub, 2010, pp. 53-86 (en collaboration).
• Iliazd, L'Iliazde, in Les Carnets de l'Iliazd-Club, n°7, Iliazd-Club, 2010

Récentes publications sur Iliazd :
• Iliazd en portraits
• Ilia Zdanevitch (Iliazd). Livres de poésie. 1940-1971
• Les Carnets de l’Iliazd-Club, N°8



◘ Régis Gayraud est également l'auteur de nombreux articles sur les relations entre l'avant-garde russe et l'avant-garde parisienne, l'émigration russe en France, d'ouvrages sur l'histoire de l'art russe du xxe siècle.
Il a traduit des œuvres de Boris Savinkov, Vladimir Maïakovski, Igor Terentiev, Kasimir Malevitch, Michel Larionov, Alexandre Vvedenski, Andreï Dmitriev, Mark Kharitonov, Valeri Iskhakov.

Régis Gayraud s'intéresse également à l'art brut et poursuit une œuvre poétique inédite.

► ACTUALITÉ ÉDITORIALE 2016 :
Régis GAYRAUD, « ET MES MOI L'UN APRÈS L'AUTRE DÉCROCHENT », recueil de poèmes avec une gravure couleur « Le Message » de Bruno MONTPIED, Série Passage du Sud-Ouest, Collection de l'umbo → Compte rendu ici


► Aller plus loin avec Régis GAYRAUD → ICI  et  ICI


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire