© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

lundi 2 novembre 2015

Isabelle DALBE, «  LE CAS POUPÉE, UNE EMPRISE PORCELAINE », avec un Frontispice de l'auteur, COLLECTION de L'UMBO, Série PASSAGE du SUD-OUEST, Novembre 2015







C O M M A N D E

6 euros l'exemplaire (port compris)

Jean-Pierre PARAGGIO
23 rue des Princes
31500 Toulouse


jeanpierreparaggio // yahoo.fr

(A NOTER : afin de rendre l'e-mail actif,
le signe @ doit remplacer les signes / / )


◘ LA COLLECTION DE L'UMBO, SÉRIE PASSAGE DU SUD-OUEST → ICI


Les Éditions Collection de l'UMBO ont été saluées, aux côtés d'autres microstructures, pour leur notable travail de défense de la poésie. (- Le Monde, 25/05/2012 – Article d'Éric Chevillard).


*


~ PRÉSENTATION par Isabelle DALBE ~



« LE CAS POUPÉE, 

UNE EMPRISE PORCELAINE »



Hans Bellmer et « La Poupée »


« Je voulais construire une fille artificielle, aux possibilités anatomiques capables de rephysiologiser les vertiges de la passion », Hans Bellmer, 1934, à propos de ''La Poupée''.

Des yeux comme une place de flammes jaunes fixent l'horizon au poing renversé. Pareille pince à désirs joue avec ses mitrailleuses. Mordre carnivore saigne à vive allure quand aimer est pavé à pleine voix. Le ciel de sept aunes est expectoré dans le combat des cuisses du rose épars. Les lèvres torrentielles conversent en cris des couleurs nues. Ici, se touche le chant indéchiffrable : cette petite poupée du grand fond idéal au tréfonds à pousser dans l'esprit aux empires imprononçables. Méca-mouvement en l'étoilé iris des liens qui couchent dans la bijection. Le miracle de l'axe du frisson est dévoration pointilleuse. Lame aux quatre vents dans les chairs enchantées. Tambour d'éveil des loups sonores aux yeux fermés. Soupirs lumineux du même centre rougissant de blancheur. Double reflet à être affamé du bouquet tendu de tous les seins. Souffle des canines du déracinement.

Feu d'artifice sous les ongles d'un corps d'abord expectatif – corps ancien de fondations à l'aveugle -.
Puis reine des turbulences bellemeriennes en larges coups de fille étrangement fatale ; poupée, sans ancêtres, ciselée très haut feu jusqu'en ses confins.

I. Dalbe

*



« LE CAS POUPÉE, 

UNE EMPRISE PORCELAINE »






Détail du Frontispice d'Isabelle Dalbe

Appairage Œuvres d'art :
«  La poupée -détail-, Bellmer   /  ...  »




[…]

Poupée
de sentir
une emprise
porcelaine

Front
à l'immédiate
écume

Une autre
décoration
dans le corps


[…]


Avoir été
couchée
debout

Qualificatif
au mélange
de cruautés

Une autre
mentula
saturée
de chairs


[…]


Du reste
trop de douceur
ne fait qu'un tour
du mot

Noces
des seins de neige
du portrait
de la rectitude


[…]


Autres
ont embrassé
sans nom
en son milieu

L'Aimée
met le masque
à tue-tête


[…] .


Extraits « LE CAS POUPÉE, ... », I. Dalbe



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire