© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

jeudi 19 juin 2014

Pierre PEUCHMAURD, APRÈS NOUS, L'AILE, Poème à Aimé Césaire, Éditions LA MORALE MERVEILLEUSE, avril 2014




Pierre Peuchmaurd, APRÈS NOUS, L'AILE, Collection D'Avril faucheur, Éditions LA MORALE MERVEILLEUSE, avril 2014.



Intitulé dans un premier temps « ...mais il y a ce mal », titre d'un des Ferrements d'Aimé Césaire, mort le 17 avril 2008, ce poème de Pierre Peuchmaurd, mort le 12 avril 2009, a été publié dans le premier numéro de la revue Après nous, l'île.

APRÈS NOUS, L'AILE, est le cinquième titre de la collection D'Avril faucheur, et est paru en édition hors commerce.



TOUTE CORRESPONDANCE ET COMMANDE

Éditions LA MORALE MERVEILLEUSE
Les Meynades
46600 BALADOU





Pierre Peuchmaurd nous offre un magnifique et bouleversant poème dédié à Aimé Césaire.
Autant dire, une indestructible fortune, aux ailes mûries sous le sabre chassant les définitions, pour dresser un portrait de Cher Césaire, aux vibrations magnétiques en cession libre à la liberté.



APRÈS NOUS, L'AILE


                                             à Aimé Césaire


Je suis moins l'ombre
que la nuit que la chair que la serre que la terre
Je suis moins la lumière
que ce silence dans l'herbe
que cette viande sur son croc
Je suis l'os déchirant l'épaule
et la soif du vautour
au pôle de l'altitude
Je suis l'âcre vautour
je descends des étoiles,
du sang de leur fourrure
ma proie me piétine
j'ai les ailes de l'enfant et les pieds du canard
[...]
Barreau de nègre et cœur de chaise
j'ai frappé les trois coups au tombeau de Merlin
je suis moins l'ombre que la
signature du soleil sur le livre des mousses
le contraire de la neige
le vautour aux yeux frais
Moins la lumière
qu'au bastingage ta main jolie
le sabre lent de l'éventail
le collier roux de la famine
[...]
J'ai traversé des déserts d'eau des mers de sable
pour arriver là,
nu entre mes rochers
Des lances rouillées bougent mes paupières
je vois l'avenir du fer
je vois que rien ne vient que des chevaux sanglants
que des bouffons sans rois
[...]
Cinq chevreuils dans la main je referme les yeux,
un seul dans la lumière, ma biche
rouge, mon amour
ma tempête dans l'éther
[...]
J'ai dormi cinq chevreuils et cinq révolutions
je suis un astre lourd, je pèse dans vos armoires
sur vos rayons de miel je suis la rare ciguë
je regarde l'ortie dans son bocal de cendres
je vois que rien ne vient
Il y a la mort à la sortie du brouillard,
il y a ce mal
Ni l'ombre ni la lumière
je suis le noir éblouissant du vautour
le rire éblouissant du vautour
quand aujourd'hui vous vous jetez sur moi

19 avril 2008


❃ ❃


Pierre PEUCHMAURD est l'un des plus grands poètes français actuels :
« Pierre Peuchmaurd rencontre André Breton et les derniers tenants du mouvement surréaliste à seize ans. Il écrit et publie depuis l’âge de dix-huit ans. C’est une des grandes voix poétiques de notre époque. [...] ».

BIOGRAPHIE & BIBLIOGRAPHIE → ICI



« La poésie de Peuchmaurd, soutenue par un imagier à la fois magnifique et sans cesse régénéré, allie à la veine originelle surréaliste une souplesse, une aisance élégante et une sorte de dextérité décontractée. On respire dans la métaphore telle qu’il la pratique, je veux dire en altitude, une qualité d’oxygène qui étourdit. Poète de la sobriété lyrique, de la limpidité à reflets, poète animé d’amour pictural de la couleur, poète de l’amour, poète (douloureux, et parfois cynique) de la lucidité, Peuchmaurd est une sorte de chant astral autour de quoi gravitent, en un ballet vertigineux et lent, filles délicieuses, femmes et métaphores de femmes, métaphores, animaux (…), affres, choses minimes, brins, fétus, une sorte de compassion altière, voix tues et audibles encore, associations sonores, et, serrés et ouverts (…) les anneaux de la conscience. [...] », Source : bulletin L'impromptu N°12, éditions de l'umbo.



✔ QUELQUES OUVRAGES ET DOSSIERS sur Pierre PEUCHMAURD :

• Laurent Albarracin, Pierre Peuchmaurd, témoin élégant, L'Oie de Cravan, Montréal, 2007 → ici
• Laurent Albarracin, Pierre Peuchmaurd, Éditions des Vanneaux, collection Présence de la poésie, Montreuil sur Brêche, 2011 → ici
• L'Or aux 13 îles, no 2, dossier réuni par Jean-Christophe Belotti, Paris, 2011 → ici
• L'Oeuvre poétique de Pierre Peuchmaurd, Soapbox 6, Feuillet de l'Umbo, un aperçu de l'oeuvre avec des extraits de nombreux ouvrages, Toulouse, 2013 → ici



❃ ❃


Sur ce blog, compte rendu des dernières parutions d'ouvrages de Pierre Peuchmaurd :
◘ Vent des lanternes, Pierre Mainard éditeur, mars 2014 → ICI

◘ Fatigues, aphorismes complets, photo de Antoine Peuchmaurd en couverture, éditions L'Oie de Cravan, Montréal, Québec, Canada, juin 2014 → ICI 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire