© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

mercredi 4 juin 2014

Louis-François DELISSE, À GAMBO enterrée au cimetière de Thiais depuis le 3 janvier 2011, Série Passage du Sud-Ouest, Collection de l'UMBO, Édition revue et augmentée, avril 2014




Opuscule, tiré à part, à insérer 
dans le recueil du même nom (mars 2013)
77 à 86. extraits de son carnet de l'hôpital Charles Foix,
salle Artaud, Ivry-sur-Seine, juin 2013.
87 à 99bis. extraits de son carnet voyageur
de la Salpêtrière à Charles Foix, juillet 2013.



Louis-François Delisse, À GAMBO, 

enterrée au cimetière de Thiais

Édition revue et augmentée, avril 2014

8 euros, franco de port


COMMANDE ET TOUTE CORRESPONDANCE :

Jean-Pierre PARAGGIO
23 rue des Princes
31500 Toulouse

COURRIEL / e-mail : jeanpierreparaggio // yahoo.fr


(A NOTER : afin de rendre l'e-mail actif,
le signe @ doit remplacer les signes / / )


♦ SITE DE LA COLLECTION DE L'UMBO → ici


回 回


En mars 2013, a préalablement paru le recueil édité sous le même titre « À GAMBO enterrée au cimetière de Thiais depuis le 3 janvier 2011 », où par le fil de soixante-seize poèmes inscrits dans une conversation d'un raffinement exquis, le grand poète Louis-Francois Delisse rendait un hommage, poignant de délicatesse et de puissance amoureuse, à son épouse Gambo, originaire du hameau de Gidan'Djibo - Niger -. Quatre belles stèles de Jean-Pierre Paraggio s'alliaient à la force poétique de cette haute et élégante déclaration de l'auteur, portée au sommet du conjungo.

En 2014, ces vingt-huit nouveaux empressements, dans la même veine, soulèvent la perle Gambo au mitan de flamboyants qualificatifs du visible : « Elle m'aimait de deux amours : / dans une main, une braise vive ; / l'autre tenait un seau d'eau. » ; «  On parle de toi. / On se souvient. [...] la / lune se couchait, et nous, / face à face, à trois. ». Et tout du long, l'amour aigu fleurit l'amour sans ossements.

79.

J'ai senti ta bouche
autour de moi, j'étais
descendu dans ta tombe
en arracher le chiendent !


80.

Des branches légères sont
sorties de ma peau, un soleil
d'été. Comme je recevais
sur mes cils, joue à joue
le baiser de tes cils. (5)


92.

Au jardin où ont été
plantés aussi mes os
quelle bien plus belle
figure font tes os !


95.

Je t'ai regardée
dans les yeux, mourir. C'était
une rivière qui passait.
Je n'ai pas fermé tes yeux.


Note 5 : Coutume du couple au Niger, le baiser se donne par les cils se frottant visage contre visage accolés.




Louis-François DELISSE est un poète majeur dont l'oeuvre a été connue autant que reconnue, depuis longtemps, des plus avisés : de René Char à Henri Michaux, en passant par Raymond Queneau, et l'éditeur Guy Lévis Mano, pour ne citer que quelques noms.


回 回




➳ R A P P E L : Louis-François DELISSE, À GAMBO, avec quatre stèles de Jean-Pierre PARAGGIO, Collection de l'UMBO, mars 2013 → ICI



Jean-Pierre Paraggio, Stèle III
(réalisée sur un herbier anonyme)




➳ N O T E : Matthieu Gosztola se souvient de Louis-François Delisse et de GAMBO → ici






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire