© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

lundi 1 juillet 2013

Jean-Yves BÉRIOU, ET ON S'EN VA (édition bilingue) sur des dessins de Jean-Pierre PARAGGIO, Collection de L'UMBO, MARS 2013




Jean-Yves BÉRIOU, ET ON S'EN VA sur des dessins de Jean-Pierre PARAGGIO, Edition bilingue, traduction en espagnol par Ildefonso Rodríguez, Collection de l'umbo, Série Passage du Sud-Ouest, 8 euros - port compris.


COMMANDE ET TOUTE CORRESPONDANCE :

Jean-Pierre PARAGGIO
23 rue des Princes
31500 Toulouse



♦ SITE DE LA COLLECTION DE L'UMBO → ici


♦ Site de Jean-Pierre PARAGGIO, avec de nombreuses galeries → ici



Cinq beaux textes poétiques de Jean-Yves Bériou, et leur traduction en espagnol par Ildefonso Rodríguez, ondulant comme une eau de vie, nous parlent des souffles rougeoyants des superbes dessins de Jean-Pierre Paraggio.




Jean-Pierre PARAGGIO, dessin 2  



Amants, ne dormez pas au fond des chambres : les miroirs, le bois, la mer.

Verte la nuit, pâle coeur, deux yeux pour le phosphore, le plancton des baisers.

On dira les deux corneilles, on dira ce qu'on veut, on dira non à la mort.








Amantes, no os durmáis en el fondo de las habitaciones : los espejos, los bosques, el mar.

Verde la noche, pálido corazón, dos ojos para el fósforo, el plancton de los besos.

Se dirá : las dos cornejas, se dirá lo que se quiera decir, se dirá no a la muerte.



◘ ◘


◘ Jean-Yves BÉRIOU

POÈTE

TRADUCTEUR ◘


Jean-Yves Bériou a publié dans différentes maisons d'éditions, depuis 1964 → sa bibliographie ici

Il est un amoureux de l'Irlande, connaisseur et traducteur de la tradition poétique irlandaise médiévale (gaélique). Il traduit également la poésie flamboyante du grand poète espagnol Antonio Gamoneda.

«     [...] la poésie de Jean-Yves Bériou va à l'essentiel : être au monde, trouve la seule issue : le monde engouffré en soi, et s'illimite. Nul manque à l'origine, pas d'origine d'ailleurs. La présence, rien qu'elle, se dévorant, seule origine.
      A la poésie de Jean-Yves Bériou, comme à celle de Pierre Peuchmaurd, rien ne manque. Elles sont conscience claire des dangers, des défis. Ce grand couteau de silex me tient le corps, dit Jean-Yves Bériou. Avec cette armature, ce nerf, ce sang, ces vaisseaux de haut-vol. L'oiseau du sang piaille sans répit. Il y a cette partie perdue à jouer à jamais. Tout amer constat est raison de tenir. Tenir la distance. Tenir la dragée haute. Préférer l'amour, et ses oiseaux écarquillés. [...] Et préférer l'amour, ses seins de vin de soif. [...] »

Anne-Marie Beeckman, LE MOBILE DES OISEAUX, source : l'impromptu numéro neuf, mars 2013 → ici



○  Ses autres publications à L'UMBO  ○



~ PUBLICATIONS 1ÈRE SÉRIE
Collection de l'umbo ~




LA MORT N'EXISTERA JAMAIS, avec des encres de Jean-Pierre Paraggio, Un Poing, c'est tout, 1986

CHAMBRE BLANCHE, 1997

LE PETIT CAILLOU DE LA MORT DANS LA CHAUSSURE DU MAÎTRE DU RIEN, 2006

NOUS SOMMES DE LA LIGNÉE DE LA CORNEILLE, 2006

MOI, L'IGUANE, dessin de couverture Jean-Pierre Paraggio, 2009



~ PUBLICATION série « PASSAGE DU SUD OUEST » 
Collection de l'umbo ~




• LE SANGLIER ÉTOURDI PAR LA TOMBÉE DU JOUR, 5 euros (port inclus) ; Compte-rendu → ici




~ PUBLICATIONS RÉGULIÈRES
DANS L'IMPROMPTU (Bulletin de l'umbo) ~




• Bibliographie complète de Jean-Yves Bériou dans les N° 4 et N° 5 → ici

• Extrait de LA MAIN DE GLACE, LA MAIN DE FOUDRE l'impromptu numéro 4 (janvier 2012) → ici

• Traduction de poème El alba de las Golondrinas, l'impromptu numéro six, (été 2012) → ici

• Poème : Vie et mort de l'alouette, l'impromptu numéro sept (automne 2012) → ici


°

RAPPEL : SOMMAIRE de l'impromptu N°9 (mars 2013) et N°10 (juin 2013) → ici


▒ L'impromptu : de 3 à 5 euros (port inclus) selon le numéro ; soutien : à partir de 15 euros






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire