© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

mercredi 3 juillet 2013

Guy CABANEL & Georges-Henri MORIN, LES ESQUILLES, COLLECTION de L'UMBO, juin 2013






Guy Cabanel (poèmes) & Georges-Henri Morin (dessins), LES ESQUILLES « Mais Lesquelles ? », Collection de l'umbo, Série Passage du sud-ouest, juin 2013. 6 € (port compris).


COMMANDE ET TOUTE CORRESPONDANCE :

Jean-Pierre PARAGGIO
23 rue des Princes
31500 Toulouse



SITE DE LA COLLECTION DE L'UMBO → ICI






L'ensemble des très beaux dessins singuliers de l'un, et des poèmes de l'autre en pleine correspondance, forme une séduisante réédition à ne pas manquer d'autant que la notule de l'éditeur nous éclaire utilement sur le parcours de cette réalisation commune : «  LES ESQUILLES est une série de dessins réalisés par Georges-Henri MORIN en 1989 auxquels firent écho les poèmes de Guy CABANEL avec le sous-titre « Mais lesquelles ? ». La présente édition reproduit en format réduit la publication originale dispersée par les auteurs en vingt exemplaires en mai 1999, reprise en miroir de quelques exemplaires en novembre 2002. »



°


Georges-Henri Morin, dessin « LES ESQUILLES »
Source : Collection de l'umbo, Série Passage du sud-ouest, juin 2013


Georges-Henri Morin : ses portatifs dessins visionnaires, à écheveaux charnus, tiennent leurs preuves épanouies.

Guy Cabanel : sa vue intérieure les accueille par degrés résolument ascendants extériorisés à mots lumineux, et tournoyant. 




La lune hachée                                        



pleure son cercle parfait,


Son maintien demeure              
sans ombre et sans faille.

La lune est l'éventail
d'une belle au soleil
qui ne sait pas
où son clin d'oeil va.


Nulle chatte n'erre, nulle
veille n'entaille
le promeneur extasié ou
sous la ramée foudroyé.

Sous un palmier
le secret dort.

Guy Cabanel




◘ ◘


~ Guy CABANEL ~


POÈTE SURRÉALISTE



En 1958, à la réception de « À l'animal noir », premier recueil de Guy Cabanel, André Breton avait écrit au poète : « [...] Ce langage, le vôtre, est celui pour lequel je garde à jamais le cœur de mon oreille. C'est celui dont j'ai attendu qu'il ouvre de nouvelles communications, vraiment sans prix et comme par voie d'étincelles, entre les êtres. » (10/08/1958)


SA BIBLIOGRAPHIE, SES CONTRIBUTIONS AUX REVUES → ici



SON AUTRE PUBLICATION DANS LA COLLECTION de L'UMBO, Série Passage du Sud-ouest : CENT HAÏKUS, Les Dédicaces de Maliduse. Décembre 2012. 5€ (port inclus). Compte-rendu → ici




◘ ◘





~ GEORGES-HENRI MORIN ~


ÉCRIVAIN,

POÈTE •



SA BIBLIOGRAPHIE, SES CONTRIBUTIONS AUX REVUES → ici
Sa découverte du surréalisme en 1965 oriente nombre de ses rencontres et amitiés (Bernard Caburet, Vincent Bounoure. Pierre Peuchmaurd, Alain Joubert etc)


SON AUTRE PUBLICATION DANS LA COLLECTION de L'UMBO, Série Passage du Sud-ouest : LES LITS CLOS, poèmes et dessins de l'auteur, septembre 2012. 5€ (port inclus). Compte-rendu → ici


◘ SES PUBLICATIONS RÉGULIÈRES DANS L'IMPROMPTU (Bulletin de l'umbo)

Á propos d'un entretien de Georges-Henri MORIN avec Gilles BOUNOURE autour de Pierre PEUCHMAURD, l'impromptu numéro quatre (janvier 2012) → ici

•Encre Georges-Henri Morin 'Mais aussi frappé d'ostracisme ', l'impromptu numéro un (2010) → ici

Une présence féminine, Georges-Henri Morin – Poème paru dans la revue Les Cahiers de l'Umbo N° 12, (Décembre 2009) → ici



▒ RAPPEL : SOMMAIRE de l'impromptu N°9 (mars 2013) et N°10 (juin 2013) → ici

L'impromptu : de 3 à 5 euros (port inclus) selon le numéro ; soutien : à partir de 15 euros




DESSINATEUR,

ÉDITEUR •



 SES AUTRES ILLUSTRATIONS DE POÈMES 


° À l'enseigne des  :

ÉDITIONS DE SURCROÎT °

c/o Georges-Henri Morin
28 rue de l'Annonciade
69001 LYON)



LE SECRET SECRET de Laurent Albarracin, 2006

ALICES, de Pierre Peuchmaurd, 2008

HISTOIRE du MOYEN ÂGE, de Pierre Peuchmaurd, 2009 → compte-rendu ici

« LES CRÉATURES . . . Gare à vos doigts, attention à vos coeurs – les créatures de Georges-Henri Morin piquent, et pas seulement la curiosité. Elles griffent, elles mordent; certaines agitent des fouets de verre, des jouets de fer. Elles-mêmes, on dirait qu'elles ne saignent jamais, ou bien de froids cristaux d'absolu millimétrique.
Vous les croisez, elles ne vous croisent pas. Vous les regardez, elles ne vous regardent pas. Cela inquiète la chair, les raisons de la chair; ça tourmente toute raison. Cette élégante boucherie se fait dans un silence où vous ne vous entendez pas crier. Les créatures mandibulent. Vous crissez comme un aigle que rongent les fourmis blanches. Au millimètre. »
Pierre Peuchmaurd, à propos des dessins de Georges-Henri Morin


ZONE FRANCHE, poèmes de Georges-Henri Morin, 2010



° À l'enseigne des Éditions URDLA °



LES COMPTE-FILS, (8 gravures de G-H Morin sur japon nacré et textes poétiques de l'auteur sur cannabis), 2003 → compte-rendu ici


• LE 31 JUIN, de Vincent Bounoure, 2011 → compte-rendu ici





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire