© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE

© Bannière de mon BLOG APPAIRAGES ART Isabelle DALBE
CLIC SUR PHOTO → POUR ACCES à GALERIE APPAIRAGES

La carte du JE

Ma photo
BLOG ART et POESIE : OÙ VA ÉCRIRE ? — POETE — © APPAIRAGES ART

jeudi 13 mai 2010

L'ERRE – Joël GAYRAUD – REVUE N°5 LE BATHYSCAPHE - Éditions SEULS MAÎTRES À BORD / L'OIE DE CRAVAN




Revue N° 5 LE BATHYSCAPHE
 Collage de la couverture : Benoît CHAPUT

Lien et Sommaire en fin de cet article


°


Note préliminaire : L'ERRE, texte de Joël Gayraud, est intégralement en français.
Je propose une présentation onirique de ce très beau texte, à partir d'extraits, de mots pris isolément dans le texte, de quelques phrases inversées - à mon initiative, et en introduisant et martelant la phrase « Drifting in the real and imaginary Paris » (*) effleurant, sans les dévoiler, les effarements ou surprises ' vus à l'entrevue ' par le Poète Joël Gayraud rêvant - au cours de sa promenade, sur tout ce que le hasard a écarté de la (sa) route.


(*) Phrase présente dans la notule ' Dans la langue de l'autre ' p. 20 de la revue N°5 Le Bayhyscaphe
(Drifting in the real and imaginary Paris / Dérivant dans un Paris réel et imaginaire )

°



Philippe Favier ' Vents ' / Paul Klee ' Ville flottante '

Appairage cartes postales d'art Isabelle Dalbe 
créé pour accompagner, ICI, 
la lecture onirique du texte ' L'ERRE '
de Joël GAYRAUD -
Revue N°5 - Le Bathyscaphe



L'ERRE


Filer sur son erre, dit le navigateur. L'erre, ce mot qui ne se rencontre jamais seul, toujours attaché par un fil au verbe filer, ce mot lié, qui ne voudrait le délivrer dans la langue comme dans la vie ? S'il y a une impulsion derrière nous qui nous pousse, nous nous la sommes donnée hier ou jadis, et depuis nous filons sur notre erre, ouvrant les portes entrebâillées que nul ne perçoit, mais vous les devinez déjà ces portes basses, discrètement ménagées dans l'indifférence d'un haut mur moussu, et qui donne accès à un paradis. Oh ! Comme nous les avons marchées, ces rues aveugles peuplées de fantômes, ces sentes de montagne en pleine ville, où l'oxygène nous manquait, ces défilés qui découpent un étroit ruban bleu au-dessus de nos têtes ! . . .
Ainsi un matin d'octobre 2005, . . . drifting in the real and imaginary Paris je prends la rue du Moulin de la Pointe vers le sud . . . ; j'arrive bientôt sur le boulevard Kellerman drifting in the real and imaginary Paris . . . et découvre drifting in the real and imaginary Paris sans doute le jardin le plus hideux qui existe . . . Je m'extirpe bien vite de ce non-lieu heureusement désert, puis pénètre quelques mètres plus loin dans un grand espace vert drifting in the real and imaginary Paris cadre mélancolique . . . Au sortir du parc, je remonte l'avenue d'Italie vers le métro Maison-Blanche et découvre drifting in the real and imaginary Paris une disgracieuse pièce de charcuterie en briques rouges typique des années cinquante . . . Juste devant s'ouvre drifting in the real and imaginary Paris un square récemment dessiné, nommé jardin Juan Miro . . .
drifting in the real and imaginary Paris dans un angle, une statue de bronze éveille ma curiosité . . . drifting in the real and imaginary Paris je découvre un buste désespérément réaliste de Rabindranath Tagore, barbu . . . Et là, sans crier gare, drifting in the real and imaginary Paris un vieux souvenir monte en moi . . . drifting in the real and imaginary Paris oui, je me rappelle, c'est en juin 2000, je me promène avec L. et C. . . . par la tempête drifting in the real and imaginary Paris le square d'Anvers . . . drifting in the real and imaginary Paris un passage inconnu de nous comme de vous, nommé passage du Mont-Louis . . . drifting in the real and imaginary Paris une longue galerie, de forme semi-circulaire, qui relie de nombreuses rues . . . drifting in the real and imaginary Paris une colonne ressemblant à une colonne Morris, mais en bronze . . . drifting in the real and imaginary Paris en spirale drifting in the real and imaginary Paris en lettres d'or . . . drifting in the real and imaginary Paris le célèbre alexandrin mnémotechnique . . . drifting in the real and imaginary Paris faire apprendre un nombre utile aux sages . . . drifting in the real and imaginary Paris au-dessous un curieux bas-relief . . . drifting in the real and imaginary Paris un homme nu une femme nue des fils électriques une machine la poitrine de l'homme . . . drifting in the real and imaginary Paris en tournant autour de la colonne, je déchiffre l'inscription « Moi, Antonin Artaud, le 2 février 1957, je suis devenu le premier peintre de l'amour » . . . drifting in the real and imaginary Paris en tournant autour de la colonne je déchiffre « amour l' de peintre premier le devenu suis je, 1957 février 2 le, Artaud Antonin, Moi » . . . drifting in the real and imaginary Paris tournant autour de la colonne je chiffre « de peintre premier le devenu suis je, 1957 février 2 le, Artaud Antonin, Moi » . . . drifting in the real and imaginary Paris chiffre « 2 le, Artaud Antonin, Moi » . . . drifting in the real and imaginary Paris le poète la machine l'électrocuté le ' suicidant ' la tuée la femme - je comprends – la femme la tuée le ' suicidant ' l'électrocuté la machine le poète du même coup . . . drifting in the real and imaginary Paris « tu es les tués d'aimer. . . » . . . drifting in the real and imaginary Paris quant à moi, filant sur mon erre, je me retrouve drifting in the real and imaginary Paris au métro Maison-Blanche sur la désolante avenue d'Italie drifting in the real and imaginary Paris le souvenir d'un rêve pour quelques instants de toute la réalité drifting in the real and imaginary Paris de toute la réalité.

Isabelle Dalbe


*
Le texte original ' L'ERRE ', accompagné d'une image de Julie DOUCET, est à consulter dans la revue N°5 LE BATHYSCAPHE -


A propos de Joël GAYRAUD, poète, essayiste, traducteur de grands auteurs → ici




■ ■

LE BATHYSCAPHE : remarquable revue avec des articles en français et en anglais
AU SOMMAIRE du N° 5 de la revue LE BATHYSCAPHE :

◘  En français  ◘


► Benoît CHAPUT ' Il y connaît rien ' (CHRONIQUE RÉGULIÈRE)
► Joël GAYRAUD ' L'Erre '
► Hermine ORTEGA ' Il y a des premiers novembre de merde '
► Bérangère COURNUT ' Agir / non-agir '
► Benoît CHAPUT ' Verre magnifiant '
► Barthélémy SCHWARTZ ' ABC d'économie mixte (4) '
► Daniel CANTY ' Dégât d'eau '
► Hannah REINIER ' Définitions '
► Frédérick BLANC ' Berlin à la dérive '
► Antoine PEUCHMAURD ' Lire à reculons '
► Benoît CHAPUT ' Les cassettes dans mon char '
► Hermine ORTEGA ' Rubrique culinaire '
► Hélène FREDERICK ' Un chemin vers le bas '
► Maxime CATELLIER ' Les grandes ténèbres '
► Thierry HORGUELIN ' La vie des profondeurs ' -



◘  En anglais  ◘ 


►  Romy ASHBY ' Poison '
►  Marci DENESIUK ' Invisible Seams ' ( l'art d'Alan Glass - grand surréaliste québécois résidant au Mexique )
►  Valerie WEBBER ' Anything for Money '
►  Byron COLEY et Thurston MOORE ' Blabbermouth Lockjaw 5 '
►  Sarah GILBERT ' Invisible Neighbour'

Aphorismes de Paul Bourgoignie; Michel Gourtay; Marcel Mariën; Louis Scutenaire; Claude Seignolle



◘ Collaboration aux IMAGES ◘ 


► Romy ASHBY
► Sarah Jade BERNIER
► Maïcke CASTEGNIER
► Jeanne CASTEGNIERMAINVILLE
► Julie DOUCET
► Alexandra FATTA
► Sarah GILBERT
► José GUADALUPE POSADA
► André STAS

► Typographie inusuelle de Monsieur Moulino, en FEUILLETON AU BATHYSCAPHE – ( les caractères mobiles : une proposition typographique pleine d'humeur humoristique )


■ ■


◘ ABONNEMENT :
→ A l'unité : 7 euros (ou 7 piastres, ou 7 dollars américains)
→ 4 numéros : 25 euros (ou 25 piastres ou 25 dollars américains)
→ soutien : 50 euros (ou 50 dollars américains)

CONTACT :
LE BATHYSCAPHE
5545 Saint-Dominique
Montréal, Québec
H2T 1V5, CANADA


COURRIEL / e-mail : le.bathyscaphe // gmail.com

(A NOTER : afin de rendre l'e-mail actif,
le signe @ doit remplacer les signes / / )


Adresses des points de distribution : À Montréal ; Rimouski ; Québec ; Bruxelles ; Liège ; Lausanne ; Northampton (Massachusetts) → LIENS SITES INTERNET ci-dessous :
SITE FRANCAIS → ici 
• SITE ANGLAIS   → ici 


◘ Distribution en FRANCE :
~ À Paris :
• Librairie Vendredi 67, rue des Martyrs, Paris 9
• Librairie Anima 3, rue Ravignant Paris 18
~ À Marseille :
• Le lièvre de Mars 21, rue des 3 mages 13001 Marseille
~ À Bordeaux :
• La Machine à lire Place du Parlement 33000 Bordeaux
~ À Lyon :
• Librairie Point d'encrage 73, rue Marietton 69009 Lyon

◘ Achat en ligne sur le site Le Pressier → ici






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire